Rond-point devant la gare : des avis très mitigés

Il y a quelques semaines, la DIRIF (Directions des Routes Ile-de-France) sous l’autorité du préfet de la région a délivré son compte-rendu sur le bilan de concertation publique dont la durée fut d’un mois et qui date de juin-juillet 2015.

RPG

La gare de Villeneuve et son rond point sur la RN6 dans les années 50.

Chaque partie concernée (les usagers, les élus municipaux et départementaux, les associations) était invitée à donner son avis et son positionnement sur des solutions offertes afin de fluidifier le bouchon chronique du Pont de Villeneuve-le-Roi (sur la D136). Seul point de franchissement sur 12 km de la Seine, à toute heure de la journée, ce nœud est reconnu comme une congestion hors norme du trafic du sud-est de l’Ile de France

L’idée principale est de supprimer le tourne à gauche du pont vers Villeneuve-le-Roi et de le remplacer par un rond-point devant la gare pour permettre aux véhicules venant de l’Essonne de faire un demi tour sur le RN6 pour remonter sur le pont et aller tourner vers Villeneuve le roi.

Dans le rapport de la DIRIF nous avons noté :

– que les réponses des intervenants régionaux sont négatives en insertion des cycles dans la circulation dense de la RN mais avec insertion dans les aménagements futurs des berges de la Seine.

– qu’il y a eu sur-représentation des cyclistes et de leurs défenseurs dans un environnement peu propice à ce moyen de transport « éco-citoyen » et sur-valorisé en France, effet de mode oblige sans un réel engouement de la population en général.

– que l’implication du conseil départemental de l’Essonne, par le biais de son président ex-maire de Montgeron et directement impliqué par ce projet et pour les désagréments et l’usage de ses administrés, souhaite la suppression du tourne-à-gauche estimant que les habitants du nord de l’Essonne se rendent vers Paris et n’ont pas majoritairement le besoin de traverser la Seine.

– Le conseil départemental du Val-de-Marne et la commune de Valenton pensent, à l’inverse, que la suppression du tourne-à-gauche densifiera le trafic sur la RN6, à Villeneuve-Saint-Georges et Valenton.

Les communes d’Ablon-sur-Seine et de Villeneuve-le-Roi demandent à être intégrées à cette concertation, mais il n’y a pas eu omission, elles le seraient dans une phase d’études ultérieures à l’issue de cette première concertation.

Il est rappelé que deux ponts, sur la Seine, sont actuellement à l’étude au Conseil Départemental : entre Alfortville et Vitry et entre V-St-G et Orly au niveau de la gare de Triage. En attendant rien n’est prévu pour limiter la pollution liée à la circulation automobile dans un secteur avec de nouvelles constructions, médiathèque et logements sociaux, à l’aplomb de la nationale … mais cela est une autre histoire …

Le document : www.enroute.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/bilan-de-la-concertation-publique-a851.html

Schéma explicatif issu de ce document :

MAPRPG

 

 

A propos Lionel

Ingénieur généraliste, consultant indépendant en systèmes d’information et organisation d’entreprises. Il réside à Villeneuve depuis 9 ans et s’investit auprès d’AGIR depuis 5 ans. Ses domaines de prédilection sont les nouvelles technologies et ses impacts sur la vie quotidienne. Il a été candidat titulaire lors des élections départementales de 2015 pour le canton de Villeneuve-Saint-Georges.
Cet article a été posté dans Sécurité, Transports, Transports et circulation, Travaux. Bookmark : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *