LE ROND-POINT : premières victimes…

Les charmes pyramidaux qui longeaient la RN6 qui faisaient un écran végétal modeste entre les voies ferrées et la RN6 ont été abattus à hauteur de la mairie jusqu’à la gare routière.
En mairie on nous explique que c’était nécessaire pour aménager des arrêts de bus provisoires le long de la RN6 pendant la durée des travaux du rond-point. Ces arbres qui depuis plus de 30 ans ont résisté à la pollution des automobiles ont succombé sous les marteaux-piqueurs de la DIRIF (Services de l’Etat qui assurent la maîtrise d’ouvrage du projet). Nous veillerons à ce qu’une fois les travaux terminés les arbres soient replantés.

Cet article a été posté dans Notre ville. Bookmark : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *