Macron matraque les retraités

La pension des retraités n’est pas une allocation sociale ni une variable d’ajustement mais un droit acquis par le travail et les cotisations versées.

La diminution des pensions des retraités conséquence immédiate de l’augmentation de la CSG, sans compensation, sera amplifiée par l’augmentation des taxes sur de nombreux produits de consommation courante. Flambée des tarifs du gaz : hausse de 6,9 % des taxes. Hausse des prix des carburants de 10% en 2018 qui s’ajoutera à la hausse des péages sur les autoroutes. Les services postaux : + 11,7% pour la lettre prioritaire. Augmentation des tarifs des mutuelles de santé et des assurances. Blocages des pensions en 2018, après 4 années de gel que l’on doit déjà à Macron lorsqu’il était ministre. Hausse du forfait hospitalier qui passe à 20 euros. STOP

Macron supprime l’impôt sur la fortune des riches, elle sera remplacée par la CSG, l’impôt sur l’infortune des pauvres.

Cet article a été posté dans Finances, Notre ville. Bookmark : permalien.

Les commentaires sont fermés.