La détresse au quotidien, le 115 débordé

Dimanche dernier la brocante de Villeneuve se terminait, vers 17h un homme entre dans notre permanence et nous demande timidement presque gêné  » Est-ce que vous pouvez m’aider, je ne sais pas où dormir ce soir« . Aussitôt nous le réconfortons et appelons le 115 qui est le n° d’appel d’urgence du SAMU social.

Après de longues minutes l’opérateur nous explique qu’il faudrait qu’il rappelle vers 20h 30 car il n’y a plus de place dans les centres d’accueil. Nous insistons fermement et il nous précise qu’à 17h30 rien que dans le Val de Marne il y avait 820 demandes d’urgence pour 6 places libérées à 14h30 et qu’il fallait attendre un hypothétique désistement. On est bien loin de toute la propagande gouvernementale sur l’accueil des personnes en détresse, des ouvertures de places dans les centres d’hébergement provisoire, et de tous les discours faits pour masquer une réalité scandaleuse, l’abandon d’une partie de nos concitoyens.

Ce constat étant fait, nous avons pris en charge cette personne et trouvé parmi l’un de nos sympathisants un accueil bénévole et gratuit pour plusieurs nuits, cela en attendant de trouver une solution durable.

Remerciements à l’équipe de la Croix rouge, envoyée parle SAMU social, qui a apporté un peu de réconfort à cette personne en détresse, et à l’équipe d’AGIR qui s’est mobilisée pour trouver une solution et ainsi pallier aux carences de l’Etat.

Marc LECUYER

A propos Philippe

Conseiller municipal, Président du groupe des élus de l’opposition municipale depuis 2008. Marié, père de deux enfants et quatre petits-enfants, il est né le 15 avril 1950. Villeneuvois depuis 1958, il est attaché à cette ville, qu’il n’a jamais quittée depuis.
Cet article a été posté dans Notre ville. Bookmark : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *