inondations : LA COLÈRE DES TRIAGEOIS

Cinq mois après les inondations, la colère des Triageois n’est pas retombée.

Villeneuve Triage: Avenue de Choisy

Lundi 8 novembre la maire a organisé une réunion d’échanges avec les habitants pour tirer les conclusions du sinistre et pour anticiper la prochaine crue. Après 45 minutes d’un discours du maire et d’un pseudo technicien le ton était donné “mais quand est-ce qu’on va pouvoir parler s’est exclamée une Triageoise . Il faudra attendre la fin de l’exposé d’un représentant du Préfet pour que les très nombreux Triageois présents puissent s’exprimer, ce qu’ils ont fait sans ménagement.

Extrait des interventions :

– Les riverains qui ont refusé d’être évacués ont été abandonnés à leur sort “j’ai voulu apporter de la nourriture et de l’eau aux voisins, on m’a interdit le passage

– “les pompiers et la croix rouge ont refusé de transporter les gens, ils n’étaient là que pour faire des selfies et rigoler” (applaudissements dans la salle).

j’ai refusé de partir de peur du pillage de ma maison… nous sommes restés 3 jours sans dormir et sans électricité pour surveiller… mon fils a fait un radeau de fortune avec une palette et du polystyrène pour transporter les gens on l’a empêché…”

– “les bassins de rétention (dans l’Yonne) étaient-ils vidés “… pas de réponse

– Une habitante, triageoise depuis 1946, a été scandalisée que “les militaires refusent de l’emmener en barque pour chercher un médicament indispensable à son traitement… je m’en souviendrai toute ma vie… j’ai vu beaucoup de crues mais celle-ci je ne l’oublierai jamais”

– Suite aux messages téléphoniques recommandant de limiter la consommation d’eau, une Triageoise voudrait savoir “si l’eau consommée était potable et qu’on lui communique un rapport d’assainissement” Devant le silence et le mutisme du maire à toutes ces remarques, une employée communale a répondu qu’un message sur la qualité de l’eau et sa consommation avait été mis sur le site de la ville… provoquant un tollé général : “mais comment on fait pour se connecter quand on n’a plus d’électricité … “ ont clamé les habitants.

– L’avis d’évacuation aurait dû être distribué à tous les Triageois, certains prétendent ne pas l’avoir reçu. La maire étonnée demande à la salle : “qui ne l’a pas reçu ?” Plus de la moitié des Triageois présents lève la main. Face à ces graves dysfonctionnements, toute la partie information des habitants en période de crise est à revoir. C’est autrement plus difficile que l’autosatisfaction municipale béate du magazine municipal. Les Triageois, manifestement déçus de l’absence de réponses ont quitté la salle au fur et à mesure.

– “Je suis exaspérée” clame une Triageoise : “Mme le Maire, tout ça vous le savez déjà… Qu’avez vous fait à ce jour, quelles réponses vous apportez… si cela se reproduit qu’est-ce qu’on fait ?”

Le mutisme des élus, l’absence de réponses en la matière est très inquiétant.

La photo qui dérange...

La photo qui dérange Mme DINNER

Alors que nous quittions aussi la salle, Mme Dinner muette pendant toute la réunion est venue vers moi pour me dire que si je publiais une photo de la réunion sans son accord elle m’attaquerait.

Après l’incompétence de la municipalité c’est maintenant l’intimidation et les menaces. Rien ne nous arrêtera dans notre action, nous continuerons à soutenir et à défendre les Villeneuvois.

  Philippe Gaudin

Prochaine réunion sur le bilan des inondations dans le quartier de Belleplace : jeudi 17 novembre à 18h30 au conservatoire rue de Crosne.

 

 

 

A propos Philippe

Conseiller municipal, Président du groupe des élus de l’opposition municipale depuis 2008. Marié, père de deux enfants et quatre petits-enfants, il est né le 15 avril 1950. Villeneuvois depuis 1958, il est attaché à cette ville, qu’il n’a jamais quittée depuis.
Cet article a été posté dans Belleplace-Blandin, Environnement, Notre ville. Bookmark : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *