Construire des logements en zone polluée.

Les abords de la RN6 sont très, pollués une étude épidémiologique préalable… est indispensable.

L’étude réalisée par AIRPARIF en 2009, demandée par la DDASS du Val de Marne a mis en évidence la pollution de l’air par le trafic routier de la RN6. Ce que dit l’étude d’AIRPARIF Jusqu’à plus de 70 m de la RN6 à Villeneuve-st-Georges on relève des doses toxiques pour :

  • le DIOXYDE d’AZOTE (précurseur de l’OZONE)
  • le BENZÈNE, Cancérogène puissant
  • les PARTICULES MOYENNES émises par les moteurs Diesel qui sont un facteur d’asthme et de bronchite chronique.

Ce que dit l’ARS (Agence Régionale de Santé du Val de Marne qui remplace la DDASS) dans les conclusions de son rapport sur l’aménagement de la ZAC multi sites :

“Chaque année, ce sont environ 180 décès et près de 500 hospitalisations qui sont attribuables à la pollution atmosphérique urbaine, rien que pour le Val de Marne. Les pathologies à l’origine de ces hospitalisations et décès sont essentiellement des maladies cardiaques et respiratoires. Les personnes fragiles sont les plus touchées : personnes âgées, enfants, personnes souffrant de problèmes cardio-vasculaires ” (…En conclusion l’ARS écrit :…)  “Mieux maîtriser et réduire l’exposition à la pollution de l’air extérieur est une nécessité compte tenu de son impact sur la santé humaine. Le projet d’aménagement devra être l’occasion d’une réflexion sur la prise en considération de cet aspect de la santé publique”

 

Ce que dit le commissaire enquêteur :

“Les futurs logements seront situés dans une zone polluée du fait de la circulation routière sur la RN6. Selon l’étude de l’ex DDASS, la zone devrait être insalubre”

 

Ce que nous disons :

Peut-on décemment favoriser l’installation de bureaux et la création de logements dans une zone insalubre ? Une étude épidémiologique préalable sera faite pour déterminer les effets potentiels du projet sur la santé. Cette étude, nous l’avions réclamée dès le lancement du projet de ZAC, le commissaire enquêteur a précisé : “cette étude s’impose”, Mme le Maire en conçoit enfin la nécessité.

A propos Michel

Docteur en Médecine CES Médecine du Travail Médecin généraliste à Villeneuve-St-Georges de 1969 à fin 2005 Médecin du travail à Corbeil depuis 2008 Marié,4 enfants. Conseiller municipal de Villeneuve
Cet article a été posté dans Environnement, Notre ville, Travaux et marqué , , , , . Bookmark : permalien.

Les commentaires sont fermés.